Requête au tribunal de Paris le 27 novembre 2018

Fin septembre, Laura Smet et David Smet (Hallyday) ont assigné en référé les trois maisons de disques de Johnny Hallyday, Universal, Warner et Sony. Maître Ravanas avocat de Laura Smet à confirmé que cette assignation était dirigé contre les maisons de disques dans le but de faire geler 75 % des royalties, c’est-à-dire le pourcentage des revenus lié aux ventes de disques.

Cette part correspond à la part d’héritage que percevraient les quatre enfants, Laura, Jade, Joy et David, si le droit français en matière d’héritage était appliqué. Le but est d’éviter que l’argent soit transféré dans le Trust américain JPS qui gère le patrimoine de Johnny pour le seul compte de Laeticia Smet (Hallyday).

Depuis le début du contentieux entre les deux clans, les maisons de disques ont décidé de ne plus rien verser à la société américaine Born Rocker qui gère ces royalties.

La Bank of America, administrateur du trust aux Etats Unis, avait demandé une audience qui devait avoir lieu le mardi 13 novembre 2018, elle a été reportée au 22 janvier 2019.

Actuellement, la totalité des royalties revient à Laeticia Smet (Hallyday), veuve de l’artiste.

Le tribunal de Paris examinera la requête de Laura et David le 27 novembre 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×
×

Panier