Ses producteurs, impresarios, managers

Dans les années 60, l’agent d’artiste est appelé «imprésario» maintenant, on le nomme «manager». Les artistes et leurs impresarios, vendaient leurs spectacles directement à des organisateurs locaux et propriétaires de salles. A partir de 1970/1980, ce sont les producteurs qui sont chargé d’organiser les spectacles.

En mai 1960, Georges Leroux devient l’impresario de Johnny. Lee Halliday, son père de cœur dégotera la première scène du rockeur, l’Alhambra, en 1961 et sera son directeur artistique jusqu’à la fin des années 1960. Il fera une courte réapparition dans sa carrière à la fin des années 1970.

Johnny Stark le rencontre à l’Alhambra et le 19 juillet 1961, il devient son nouvel imprésario. Ils se séparent en 1966. Jean Pons, imprésario, succède à Johnny Stark.

En 1975, johnny rencontre Jean Claude Camus, jeune producteur de spectacles qui lui achète une représentation sous chapiteau à Rouen. Quelques années après Johnny est allé voir Jean Claude Camus pour lui demander de travailler pour lui.

Jean-Claude Camus est son manager à partir de 1982, Il fait passer Johnny dans une autre dimension, celle des stades Ensemble, ils remplissent les plus grandes scènes françaises telles que le Palais des Sports ou le Stade de France.

De 1982 à 1990, Jean Claude Camus coproduit, avec Gilbert Coulier, des concerts sous la bannière Camus-Coulier. A partir de 1990, Jean Claude Camus continue seul sa collaboration avec Johnny jusqu’en 2010.

A compter de septembre 2010, Johnny rejoint Coullier Organisation. En 2012, sur les conseils de son ami et musicien Yarol Poupaud, il embauche, comme manager, Sébastien Farran surnommé «Terror Seb».

En 2014, ils quittent Coullier Organisation pour Décibels Production, filiale de Warner Music France.

×
×

Panier