L’héritage …

Depuis le décès de Johnny Hallyday, les langues vont bon train et les différents médias rappellent les tensions qu’ils y avaient au sein du clan.

Entre Læticia, Laura et David, les relations ont toujours été très compliquées, ils faisaient bonne figure pour leur père. A partir de 2009, la situation c’est très rapidement dégradée, David et Laura avaient du mal à accepter l’influence que Læticia exerçait sur Johnny.

Læticia et sa famille prennent de plus en plus de place et gèrent l’image et la carrière du boss.

Le père de Læticia, André Boudou,  est un ami de Johnny, ils ont réalisé plusieurs projets ensembles. En 2003, son beau-père parvient à le convaincre de quitter sa maison de disques, Universal, pour Warner. La rupture entre Universal et Johnny est effective en 2005. Il perd le contrôle de plus de 1.000 titres qui restent dans le portefeuille d’Universal. André Boudou déclare alors : “Johnny ressent un immense bonheur” “Entre le contrat Universal et le contrat Warner, la différence est fabuleuse”, prend-t-il soin de préciser à l’Agence France presse.

Les activités musicales et immobilières de Johnny se font dans le cadre d’entreprises. A partir de 2012, les dirigeants de ces sociétés sont remplacés petit à petit par la grand-mère paternelle de Læticia, Elyette Boudou alias mamie Rock. C’est sa grand-mère de 82 ans, sans expériences de gérante de société immobilière ou musicale qui gère le business de Johnny :

  • les revenus des concerts, tournés, droits d’auteur et d’éditions, le fan club, les produits dérivés sont perçus par différentes sociétés, Mamour SARL, Artistes et promotion SAS, Pimiento music SAS, Limited Access et Navajo EURL 
  • la Société Civile Immobilière S L J, qui détient la propriété de Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine

Ces sociétés brassent des centaines de milliers d’euros mais depuis cinq ans, il est impossible de connaître l’état des comptes, Læticia Hallyday ayant choisi de protéger ces données par une déclaration de confidentialité.

Quelques jours avant son décès, d’après le journaliste Renaud Revel, les deux aînés du chanteur ont essayé de voir leur père à Marnes-la-Coquette pour lui dire au revoir : “Quand ils se pointent un soir pour voir leur père, c’est Læticia qui ouvre la porte et qui leur barre la route et qui leur dit que leur père est fatigué et qu’il ne veut pas les voir”, explique-t-il. Une scène qui aurait “extrêmement choqué” un ami proche du rockeur qui se trouvait sur place.

La nuit de sa disparition, Læticia a appelé l’Elysée, l’AFP, mais ni David ni Laura… . A partir de ce moment, le clan Hallyday est devenu de plus en plus divisé.

En règle générale l’ouverture d’un testament se déroule solennellement à l’étude du notaire pour une lecture devant la famille rassemblée. Læticia, Laura et David ne se sont pas revus à l’ouverture du testament tellement les tensions étaient déjà vives autour du sujet de l’héritage.  Laura et David ont été informés des dernières volontés de leur père par un courrier adressé à leurs conseils.

Les avocats de David et Laura avaient connaissance de cinq testaments rédigés en 1997, 2006, 2007, 2011 et d’avril 2014. Ils viennent d’apprendre par la presse l’existence d’un sixième testament rédigé le 11 juillet 2014 en anglais, signé par deux témoins devant un notaire aux Etats Unis. Il semblerait que pour le moment les avocats n’ont pas la copie intégrale de ce dernier testament. Dans ce nouveau document,  le chanteur lègue l’ensemble de son patrimoine et l’ensemble de ses droits d’artiste exclusivement à sa femme Læticia et déshérite totalement Laura et David. Le droit américain permet de choisir ses légataires et donc d’exclure totalement un ou plusieurs de ses enfants ce qui n’est pas permis en France.

Laura et David ont découvert avec stupéfaction et douleur les nouvelles dispositions prises par leur père. Ils ont décidé de contester les dispositions testamentaires et souhaitent que la succession se fasse selon le droit français. Le droit français protège les enfants, ce qui permettrait aussi à Jade et à Joy d’avoir leur part d’héritage à leur majorité.

leurs avocats viennent également de leur apprendre que les bénéfices liés aux droits artistiques de Johnny Hallyday ont été transmis à un trust, dont Laëticia Hallyday est bénéficiaire. C’est en tout cas ce que la veuve leur a affirmé.

Par l’intermédiaire de ses avocats Laura a fait parvenir, à l’AFP, le 12 février 2018, une lettre posthume pour exprimer sa douleur :

« Cher papa,

Voilà plus de deux mois que tu es parti, tu me manques tellement, et en même temps je ne t’ai jamais senti aussi proche de moi.

J’ai appris, il y a quelques jours, que tu avais rédigé un testament nous déshéritant totalement David et moi.

Il y a encore quelques semaines, tu me disais à table : « Alors, quand est-ce que vous faites un enfant ? »

Mais que vais-je pouvoir lui transmettre de toi, toi que j’admire tant ?

Toutes les nuits tu viens me voir dans mon rêve, je te vois : tu es beau, sans aucun tatouage, tu es enfin libre et tu cours dans le brume l’air totalement perdu et apeuré.

Tant de questions sans réponses. Toutes ces fois où on a dû se cacher pour se voir et s’appeler !

Il m’est encore insupportable de ne pas avoir pu te dire au revoir, papa, le sais-tu au moins ?

Je t’entends papa, et moi, j’ai choisi de me battre.

J’aurais préféré que tout cela reste en famille, malheu­reu­se­ment, dans notre famille, c’est comme ça…

Je suis si fière d’être ta fille.

Je t’aime Papa.

Laura »

Quand à David, il est dévasté, brisé  et très affecté car il vient de prendre un coup de poignard dans le dos.

Depuis le décès de son père, il a pris ses distances avec l’épouse du rocker concernant le disque posthume attendu avant l’été. “Respectueux du travail commencé par son père, il estimerait inconvenant de livrer au public sous le nom de Johnny Hallyday une œuvre qui ne serait pas intégralement de lui, a indiqué son avocat. Aussi n’a-t-il jamais souhaité participer ou prendre part en aucune façon à la réalisation d’un album posthume”. Il semblerait que ce disque soit terminé,  Læticia Hallyday et Warner Music sont libres de le mettre en vente.

Caroline Thomson, psychanalyste et thérapeute familiale, interrogée par le Parisien a déclaré :

“Le testament de Johnny Hallyday est un acte d’une rare violence envers Laura et David”. “Ce testament les dépossède de leur statut d’enfant. Le plus douloureux pour eux dans cette affaire est que Johnny favorise les deux autres. C’est comme si toute l’histoire que Laura Smet avait vécue avec son père n’avait jamais existé, comme si la vie du chanteur avec Læticia et leurs deux filles, Joy et Jade, avait effacé le passé”, souligne l’experte pour qui ce n’est pas seulement une question d’argent. Pour preuve, selon elle, la lettre que Laura Smet a écrite à son père. ” C’est une lettre d’enfant, même si elle est adulte. Quand on perd son père, on est toujours sa petite fille. En lui écrivant, elle s’adresse à l’homme qu’elle aime et qu’elle idéalise : son papa. Quand à l’autre Johnny, celui qui n’a pas su la protéger, c’est par ses avocats qu’elle lui fait part de sa détresse”. “Refuser cet héritage artistique à David et Laura alors qu’ils sont tous deux artistes, c’est une autre grande violence”, explique la psychanalyste.

Les avocats de Laura Smet ont annoncé que cette dernière, en compagnie de David Hallyday, avait saisi le TGI de Nanterre en référé pour se voir communiquer le projet d’album posthume de Johnny par Læticia. L’audience aura lieu le 15 mars prochain à 14h30.

David et Laura sont préoccupés par la défense de l’œuvre de leur père. Ils ne demandent pas l’interdiction de cet album posthume. Ils souhaitent pouvoir l’écouter avant sa publication. Leur objectif est de s’assurer du «respect de l’intégrité artistique de l’entier contenu de ce disque».

Laura Smet précise que son père lui avait fait écouter les premiers enregistrements bruts de quelques titres, le 4 octobre. Sa mort a tout changé. En effet, depuis le 5 décembre, Laura et David ont été écartés du projet d’album posthume, supervisé par Læticia depuis Los Angeles. Après avoir demandé une copie de la maquette de l’album, Læticia a opposé une fin de non-recevoir à Laura et David, indique l’avocat de l’actrice. La raison invoquée par sa dernière femme est simple, Læticia s’était vu léguer par Johnny l’ensemble de ses droits artistiques.

Laura regrette que «Læticia Hallyday ait sèchement opposé une fin de non-recevoir à sa demande de communication amiable, s’inscrivant dans le cadre de relations familiales normales».  elle regrette de ne pas avoir eu d’autre choix que de saisir avec son frère le tribunal afin de se voir autorisée à prendre des mesures conservatoires et notamment de se voir communiquer sous 48 heures le projet d’album», soulignent les conseils.

D’autres questions seront soulevées par les avocats de David et Laura qui demandent ainsi à qui les bénéfices des ventes de l’album reviendront. Ils souhaitent également empêcher, temporairement, Læticia de vendre la maison de Marnes-la-Coquette, avant que le problème de succession ne soit réglé.

Outre le référé concernant l’album, les avocats de Laura et David Smet ont annoncé avoir déposé une assignation sur le fond au tribunal de grande instance de Nanterre. Ils estiment que le testament d’avril 2014 tout comme celui de juillet 2014 sont «infectés d’un vice de fond qui affecte leur validité». Selon eux, Jean-Philippe Smet ne pouvait pas choisir une autre loi que la loi nationale.

Les avocats soulèvent quelques problèmes de fond. Non seulement Laura et David s’estiment lésés, leurs conseils parlent d’une « discrimination entre enfants » contraire aux décisions de la cour européenne des droits de l’Homme mais ils pensent également que Jade et Joy, les fillettes que Johnny a adoptées avec Laëtitia, pourraient être mieux protégées.

Pour eux, Johnny Hallyday ne pouvait, pour régler sa succession, choisir une autre loi que la loi française. Le rockeur, lui, se revendique de la loi californienne, et estime qu’il détient sa « résidence habituelle » à Los Angeles.

Selon un règlement européen de 2012, la résidence habituelle d’une personne décédée s’évalue en fonction de « l’ensemble des circonstances de la vie du défunt au cours des années précédant son décès et au moment de son décès, prenant en compte tous les éléments de fait pertinents ».

La durée et la régularité de la présence de Johnny outre-Atlantique et les raisons de sa présence à Los Angeles vont être examinées. Læticia Hallyday va devoir prouver que son mari avait un lien « étroit et stable » avec les Etats Unis. Ses filles étaient scolarisées en Californie mais c’est en France qu’il s’est marié, qu’il a adopté ses enfants, qu’il a fait toute sa carrière. La star concentrait l’immense partie de son activité économique et artistique en France, il y touchait la majorité de ses revenus.

C’est en France que Johnny est revenu pour se faire soigner, qu’il a décidé d’y finir ses jours, qu’il y est mort, qu’il a reçu un immense hommage de l’ensemble de la classe politique Française et de son public. Enfin, il y a choisi sa dernière demeure.

Peut également se poser la question de l’héritage de Joy et Jade. En droit français et s’il n’y avait pas eu de testament, le conjoint survivant, Laëticia en l’espèce, aurait pu obtenir un quart de la succession. Le reste étant réparti à parts égales entre les enfants, à savoir David, Laura, Joy et Jade. Les donations du vivant faites à Laura et David seraient naturellement retranchées de la somme qui leur revient. Johnny ayant choisi la loi californienne, c’est Laëticia qui a hérité de l’intégralité de sa fortune, et pas ses deux filles adoptives. Ces dernières n’hériteront qu’indirectement lors du décès de leur mère.

Le calendrier de cette assignation sur le fond n’est pas encore connu. Les avocats de Læticia Hallyday doivent d’abord s’organiser et préparer leurs arguments.

Dans un communiqué adressé à l’AFP, Læticia a exprimé son “écœurement” en apprenant la procédure judiciaire lancée par Laura Smet et David Hallyday.

Les fans de Johnny Hallyday sont tristes et parfois dépassés. Ils s’inquiètent de voir l’image de leur idole écornée par la bataille judiciaire qui s’annonce à propos du testament de la star.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×
×

Panier