2016 – Un dimanche de janvier

Auteur : Jeanne Cherhal, compositeur : Maxim Nucci alias Yodelice

Des millions de regards
Et de larmes à peine essuyées
Des millions de pas sur les boulevards
Un dimanche de janvier
J’avais ta main petite
Dans la mienne recroquevillé
Nos cœurs battaient de plus en plus vite
Ce dimanche de janvier


Nous avions marché en silence
Au milieu de la foule immense
Et le vent à notre place
Chantait sans fin sur la place

Pour apaiser la peine
De toute un pays soulevé
nous étions venus sans peurs et sans haine
Ce dimanche de janvier

Pour garder en mémoire
nos héros d’encre et de papier
Nous étions restés debout jusqu’au soir
Ce dimanche de janvier


Nous avions marché en silence
Au milieu de la foule immense
Et le vent à notre place
Chantait sans fin sur la place

Mais depuis dans nos villes
Et nos villages fatigués
Au dis le moi que nous reste t-il
Du dimanche de janvier

Que reste-t-il de ce dimanche de janvier

Mais que reste-t-il de ce dimanche de janvier

Oh que reste-t-il de ce dimanche de janvier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×
×

Panier