1977 – J’ai oublié de vivre

Auteur : Pierre Billon, compositeur : Jacques Revaux

À force de briser dans mes mains des guitares
Sur des scènes violentes sous des lumières bizarres
À force de forcer ma force à cet effort
Pour faire bouger mes doigts pour faire vibrer mon corps

À force de laisser la sueur brûler mes yeux
À force de crier mon amour jusqu’aux cieux
A force de jeter mon cœur dans un micro
Portant les projecteurs comme une croix dans le dos

J’ai oublié de vivre, J’ai oublié de vivre

À force de courir la terre comme un éclair
Brisant les murs du son en bouquets de lasers
À force de jeter mes trésors aux brasiers
Mêlant tout en un coup pour me faire crier

À force de changer la couleur de ma peau
Ma voix portant les cris qui viennent du ghetto
À force d’être un Dieu, Hell’s Angels ou bohême
L’amour dans une main et dans l’autre la haine

J’ai oublié de vivre J’ai oublié de vivre

À force de briser dans mes mains des guitares
Sur des scènes violentes sous des lumières bizarres
À force d’oublier qu’il y a la société
M’arrachant du sommeil pour me faire chanter

À force de courir sur les routes du monde
Pour les yeux d’une brune ou le corps d’une blonde
À force d’être enfin sans arrêt le coupable
Le voleur le pilleur le violent admirable

J’ai oublié de vivre, J’ai oublié de vivre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×
×

Panier