1964 – O Carole

Auteur : Manou Roblin Compositeur : Chuck Berry

O Carole
Ne me regarde pas comme ça
Ce soir si je suis là
C’est pour te dire
Qu’il ne viendra pas

Ca ne vaut pas la peine de pleurer pour ça
Tu le remplaceras
D’ici huit jours, tu l’oublieras
Maintenant dans tes yeux
Toute la joie s’est envolée
Sèche tes larmes, oublie tout ça
Avec moi, viens danser
Et quand il saura que tu t’es consolée dans mes bras
Ce jour-là, peut-être enfin, il reviendra vers toi

O Carole
Ne me regarde pas comme ça
Ce soir si je suis là
C’est parc’que tu es tout pour moi

Tu danses dans mes bras mais tu es loin de moi
Tu penses à celui qui ne viendra pas
Mais je crois bien que c’est lui que j’aperçois là-bas
Il vient tout droit vers toi, aussi tu lui souris déjà
Il est trop tard pour moi, c’est bien fini
Déjà, on dirait qu’il a changé d’avis

O Carole
Ne me regarde comme ça
Il y a trop de joie dans tes yeux
C’est bien fini pour moi

O Carole
Ne me regarde comme ça
Il y a trop de joie dans tes yeux
C’est bien fini pour moi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×
×

Panier